Quelques points importants concernant l’assurance-vie

Rédigé par Yves - - Aucun commentaire

Découvrir ici tous les points essentiels sur l'assurance vie.

Vous souhaitez épargner de l’argent pour mettre en sûreté vos proches et leur garantir un avenir meilleur dans le cas où vous décédiez ? L’assurance-vie est faite pour vous. En effet, ce placement financier vous permettra de mettre de l’argent de côté afin de le transmettre à un ou plusieurs bénéficiaires lorsque vous décédiez. Toutefois, il donne aussi au souscripteur la possibilité de percevoir des intérêts et cela en fonction de la somme investie. Mis à part cela, cette formule présente également d’autres atouts, dont des options de défiscalisations.

Ce type d’épargne est à privilégier si vous désirez préparer votre retraite ou si vous avez un projet immobilier en tête. Néanmoins, il ne faut pas le confondre avec le contrat d’assurance décès. Effectivement, ce dernier sert, en général, à rembourser un crédit ou  à payer les études des enfants si l’assuré décède d’une manière brutale. Il prescrit l’assureur à effectuer le versement d’une rente déterminé ou un capital aux bénéficiaires qui sont indiqués dans le contrat.

Règle et fonctionnement de l’assurance vie

Si vous souhaitez vous souscrire à une assurance-vie, sachez d’abord que le choix de votre support d’investissement dépendra uniquement de vous. En optant pour un contrat en euros, par exemple, les montants que vous verserez ne seront pas uniquement garantis, mais ils seront également majorés des intérêts qui sont prévus dans le contrat. Cette alternative rapporte plus que les produits monétaires. De plus, elle est sécurisée.

En outre, comparés à un Plan d’Épargne en Actions ou PEA, les contrats d’assurance-vie proposent davantage de supports, dont les fonds euro-croissance, les unités de compte, ou encore les fonds en euros dynamiques. Notons aussi que ce type d’épargne vous donne la possibilité de retirer votre pécule quand vous voudrez. Cependant, il serait plus judicieux de sauvegarder votre contrat durant 8 ans ou plus avant de faire des retraits. Cela vous permettra de tirer profit d’une fiscalité plus avantageuse. De ce fait, vous pouvez soustraire près de 4 600 euros d’intérêts par an sans avoir à payer d’impôts. En outre, soulignons que dans le cas d’un licenciement, une mise à la retraite anticipée, ou une invalidité, les gains retirés seront exemptés d’impôts.

Comment désigner les bénéficiaires ?

Avant de vous souscrire une assurance-vie, il est important de choisir les bénéficiaires, que ce soit en cas de vie (vous-même en général) ou en cas de décès (vos proches : enfants par exemple). Pour ce faire, vous serez invité à citer une ou plusieurs personnes. Celles-ci disposeront chacune d’une part, égale ou non, du patrimoine.

Il est aussi possible d'indiquer plusieurs rangs de bénéficiaires. De ce fait, si le premier désigné disparait, le deuxième prendra sa place. Il faut préciser que la majorité des contrats vous propose une clause type. Celle-ci attribue d’abord le capital au conjoint, ensuite aux enfants puis aux héritiers. Si cette formule n’est pas adaptée à vos besoins, vous pouvez rédiger votre propre clause bénéficiaire.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot yjlwx ? :